Booster votre efficacité avec FreeMind, Freeplane et Xmind by Xavier Delengaigne

By Xavier Delengaigne

Show description

Read Online or Download Booster votre efficacité avec FreeMind, Freeplane et Xmind (French Edition) PDF

Best french_1 books

Fleurs et bouquets au point de croix

Profitez de cet ouvrage consacré aux fleurs pour apporter de l. a. gaité à votre linge de maison. Plus de 350 motifs sur 31 grilles vous présentent bouquets, roses ou encore plantes grasses afin que vous y trouviez votre bonheur ! Un zoom sur les grilles vous permettra une meilleure visibilité du sujet.

Extra resources for Booster votre efficacité avec FreeMind, Freeplane et Xmind (French Edition)

Sample text

Ainsi, votre destinataire vous saura gré de ne pas le submerger d’informations inutiles. La fonction filtre peut alors permettre de filtrer la carte en fonction de son destinataire. Vous ne ferez apparaître sur la carte que les branches qui le concernent directement. Au-delà de ce côté technique, il est possible de bénéficier de certaines astuces : • le filtrage des ressources permet d’affecter à la carte différentes profondeurs d’informations, ce qui permet au final d’obtenir des documents plus ou moins fournis, en fonction de l’usage auquel il est destiné (choisir quel niveau d’information exporter) ; • la carte peut proposer, de par une structure modèle à réutiliser, par exemple, une méthodologie de rédaction qui fera gagner du temps au rédacteur (voir entre autres les cartes QQOQCCP aux chapitres 8 et 9).

Grosso modo, les documents sont faits pour être traités par l’homme. L’ordinateur, lui, n’y comprend rien, il aide l’homme à élaborer, à stocker, et à retrouver ces documents. Pour les bases de données – tous ceux qui en utilisent vous le diront – au contraire, c’est l’homme qui n’y comprend pas grand-chose : c’est très long à faire, c’est difficile et cela évolue sans cesse. Quant aux cartes, elles sont à mi-chemin. Elles consistent en un document assez structuré, proche de l’homme et évolutif.

Grosso modo, les documents sont faits pour être traités par l’homme. L’ordinateur, lui, n’y comprend rien, il aide l’homme à élaborer, à stocker, et à retrouver ces documents. Pour les bases de données – tous ceux qui en utilisent vous le diront – au contraire, c’est l’homme qui n’y comprend pas grand-chose : c’est très long à faire, c’est difficile et cela évolue sans cesse. Quant aux cartes, elles sont à mi-chemin. Elles consistent en un document assez structuré, proche de l’homme et évolutif.

Download PDF sample

Rated 4.55 of 5 – based on 28 votes